Bhumisparsha Mudra : le geste de toucher de la terre

Une mudra dans les statues de Bouddha est un geste et une posture corporelle ayant une signification particulière et commémorant quelques-uns des moments importants de la vie du Bouddha. L’une des mudras les plus courantes et les plus populaires représentées sur les statues de Bouddha est la mudra Bhumisparsha, traduit par le « geste de toucher la terre » ou le « geste de témoignage de la terre ». Les statues avec cette mudra sont généralement connues sous le nom de Bouddha « témoin de la Terre » et ces représentations iconographiques sont l’un des bouddhas les plus populaires que vous puissiez trouver partout dans le monde.

Histoire de cette mudra

Dans les statues de Bouddha avec la mudra Bhumisparsha, le Bouddha, plus précisément le Bouddha Shakyamuni historique, est vu assis avec sa main droite en pendentif sur le genou droit, atteignant le sol avec la paume vers l’intérieur tout en touchant le trône du lotus.

Pendant ce temps, la main gauche peut être vue avec la paume droite sur ses genoux. Ce geste représente le moment de l’éveil du Bouddha alors qu’il revendique la terre comme témoin de son illumination. Juste avant qu’il ne réalise l’illumination, on pense que le démon Mara a tenté de l’effrayer avec des armées de démons et de monstres, dont ses filles, qui ont tenté de le tenter de sortir de la méditation sous l’arbre Bodhi. Alors que le roi démon Mara revendiquait le trône de l’illumination pour lui-même, son armée de démons prétendait être le témoin de l’illumination de Mara. Mara a ensuite défié Siddhartha à propos du témoin.

Ensuite, l’ancien prince a tendu la main droite pour toucher la terre car on pense que la terre elle-même a rugi « Je vous en rends témoignage ! » En entendant elle-même le rugissement de la terre, le roi démon disparut. Le lendemain matin vit la première apparition de celui qui est éveillé, le Bouddha. Par conséquent, on pense que le mudra Bhumisparsha, ou mudra « le témoin de la terre », commémore la victoire du Bouddha sur la tentation du roi démon Mara.

Signification de la mudra Bhumisparsha

Cette mudra particulière ne représente pas seulement la défaite de Mara et de son armée démoniaque face au Bouddha, elle représente également l’inébranlabilité ou la fermeté dont le Bouddha a fait preuve alors qu’il poursuivait l’illumination en méditant sous l’arbre Bodhi.

De même, la mudra Bhumisparsha signifie également l’union des moyens habiles ou Upaya qui est bien représenté par la main droite touchant la terre, et de la sagesse ou Prajna, qui est représentée par la main gauche avec la paume tournée vers le haut sur les genoux en position de méditation.

Alors que l’histoire raconte que la terre est témoin de l’illumination du Bouddha, la mudra Bhumisparsha dépeint la ferme croyance et les efforts du Bouddha tout en poursuivant le chemin de l’illumination. Cette mudra est également représentée dans les statues de nombreux autres bouddhas comme le Bouddha Dhyani Akshobhya et le Bouddha Shakyamuni.

On pense que la mudra Bhumisparsha a été utilisée par Akshobhya pour transformer l’illusion de la colère en sagesse. Par conséquent, dans le bouddhisme, on pense que la mudra Bhumisparsha nous aide à opérer la transformation de la rage et de la colère en sagesse.

grande statue de bouddha en pierre Bhumisparsha

Symbolisme dans différentes traditions

Le symbolisme de la mudra Bhumisparsha transcende les frontières culturelles et spirituelles, offrant une richesse de significations dans différentes traditions bouddhistes. Dans le bouddhisme Theravada, elle est souvent vue comme le point culminant de la quête de l’illumination par le Bouddha, soulignant son engagement inébranlable et sa détermination. Pour les adeptes, cela rappelle l’importance de la persévérance dans leur propre quête spirituelle.

Dans le bouddhisme Mahayana, la mudra Bhumisparsha est interprétée comme un acte de compassion ultime, où le Bouddha atteint l’illumination non seulement pour lui-même mais pour le bien-être de tous les êtres sensibles. Cela reflète le concept du Bodhisattva, un être qui cherche à atteindre le Buddhatva (ou bouddhéité) pour le bénéfice de tous.

Lire aussi :  Comment Siddhartha Gautama a transformé le monde ?

Par ailleurs, dans le Vajrayana ou bouddhisme tantrique, elle est chargée d’une signification ésotérique, symbolisant la conquête des obstacles intérieurs et la transformation des émotions perturbatrices en sagesse. Les pratiques méditatives associées à cette mudra sont censées aider le pratiquant à surmonter les émotions négatives et à développer une clarté d’esprit.

Impact culturel et spirituel

La mudra Bhumisparsha a eu un impact profond sur les cultures et les communautés à travers l’Asie et au-delà, symbolisant la quête universelle de la sagesse et de l’illumination. Elle est devenue un symbole puissant de la capacité de surmonter les obstacles internes et externes, et de l’importance de la terre et de l’environnement naturel dans notre quête spirituelle.

Dans les lieux de culte, les espaces méditatifs et même dans de nombreux foyers à travers le monde, les statues du Bouddha en position de mudra Bhumisparsha servent de rappel constant de la possibilité d’atteindre la paix intérieure et la sagesse, quelle que soit la turbulence du monde extérieur. Cette mudra inspire les pratiquants à chercher en eux-mêmes la force et la résilience nécessaires pour naviguer sur le chemin de la vie avec grâce et compassion.

Application dans le yoga et la méditation

La mudra Bhumisparsha trouve également sa place dans les pratiques contemporaines de yoga et de méditation, transcendant ses origines bouddhistes pour devenir un outil de bien-être et d’éveil spirituel accessible à tous. Dans ces contextes, l’utilisation de cette mudra est souvent axée sur l’ancrage, la stabilisation émotionnelle et la connexion à la Terre.

Ancrage et connexion à la Terre

Dans la pratique du yoga, Bhumisparsha est parfois intégrée dans des séances de méditation ou dans des poses spécifiques (asanas) pour favoriser un sentiment d’ancrage et de connexion profonde avec la terre. Cela peut être bénéfique dans les moments de stress ou d’anxiété, où l’on cherche à retrouver son centre et à se sentir plus stable et connecté à son environnement.

Renforcement de la concentration et de la présence

L’adoption de la mudra Bhumisparsha pendant la méditation peut aider à améliorer la concentration et à favoriser un état de pleine conscience. En symbolisant la fermeté et la détermination du Bouddha face aux défis, elle inspire les méditants à rester présents et concentrés sur leur pratique, même lorsque l’esprit s’égare ou que les distractions surgissent.

Transformation des émotions négatives

L’utilisation de cette mudra en méditation peut aussi servir de rappel symbolique de la capacité à transformer les émotions négatives en sagesse et compréhension. En méditant avec elle, on peut se concentrer sur l’acceptation et la transformation de sentiments tels que la colère, la peur ou la frustration, suivant ainsi l’exemple du Bouddha transformant les obstacles en voie vers l’éveil.

Pratique et intégration

Pour intégrer la mudra Bhumisparsha dans votre pratique de yoga ou de méditation, vous pouvez commencer par vous asseoir confortablement en position de lotus ou demi-lotus, ou sur une chaise si nécessaire pour votre confort. Placez votre main droite sur votre genou, la paume tournée vers le bas et le bout des doigts pointant vers le sol, symbolisant votre connexion à la Terre. Votre main gauche repose sur l’autre genou, paume tournée vers le haut, prête à recevoir l’énergie et la sagesse. Fermez les yeux et respirez profondément, visualisant la terre comme témoin de votre propre parcours vers la paix intérieure et l’illumination.