Qui est le Bouddha Amitabha ?

Amitabha (« Lumière infinie » en sanskrit) est l’un des cinq bouddhas primordiaux ou dhyani du bouddhisme Mahayana. Également appelé Amida ou Amitayus (« Vie sans limites »), Amitabha est le bouddha central du bouddhisme de la Terre Pure et, en tant que tel, est l’un des bouddhas les plus vénérés du bouddhisme Mahayana. Dans le bouddhisme Vajrayana, Amitabha est réputé pour sa longévité, sa profonde perspicacité, sa perception pure et la purification des agrégats (skandhas) grâce à une compréhension profonde de la vacuité de tous les phénomènes.

Les enseignements de la Terre Pure disent qu’Amitabha était autrefois un moine connu sous le nom de Dharmakara. Guidé par quarante-huit vœux, il aspirait à devenir un bouddha et à établir la Terre Pure, un royaume au-delà de notre monde ordinaire. Notamment, son dix-huitième vœu assurait la renaissance à quiconque l’invoquait sincèrement, même dix fois seulement. Son dix-neuvième vœu promettait qu’il apparaîtrait à ceux qui invoqueraient son nom au moment de sa mort. Le mérite illimité d’Amitabha a culminé dans la création de Sukhavati, « le pays du bonheur ultime », dans lequel ceux qui y renaissaient pouvaient apprendre le dharma et aspirer à devenir eux-mêmes des bodhisattvas et des bouddhas.

Le mérite illimité d’Amitabha, découlant de ses innombrables actes vertueux en tant que Dharmakara, lui a valu l’épithète de « Bouddha de la Lumière Infinie ». Il est également connu sous le nom d’Amitayus, bien que les deux ne soient pas totalement interchangeables. Amitayus, qui se traduit du sanskrit par « le Bouddha de la vie infinie », est considéré comme une émanation d’Amitabha et est généralement vu dans ses parures royales, où Amitabha apparaît en costume de moine. Tous deux seraient connus sous le nom d’Amida par les praticiens des traditions chinoises ou japonaises.

Lire aussi :  Bhumisparsha Mudra : le geste de toucher de la terre

Le Sutra Amitabha

Le Sutra Amitabha, également connu sous le nom de Sutra Sukhavativyaha, Sutra Amitayus ou Sutra de la Terre Pure plus petite, est l’une des principales écritures du bouddhisme de la Terre Pure, datant du 3ème siècle. Ce texte revêt une importance particulière pour les adeptes du Jodo Shinshu (la « Véritable École de la Terre Pure ») et de son fondateur, Shinran. Le sutra détaille tout ce qui attend les vertueux dans le pays pur de Sukhavati et les étapes nécessaires pour renaître dans ce pays pur.

La pratique principale de ce sutra consiste à réciter le nom d’Amitabha avec foi et avec la ferme intention de renaître dans la Terre Pure. Ceci est parfois appelé « pleine conscience du Bouddha » (buddhanusmṛti en sanskrit, nianfo en chinois et nembutsu en japonais). Le sutra dit que tout être, quel que soit son karma antérieur ou son degré de progrès spirituel, peut renaître dans la Terre Pure d’Amitabha grâce à une dévotion sincère et à l’invocation de son nom, en particulier au moment de sa mort. Une fois renaître là-bas, on sera guidé vers l’illumination complète par Amitabha et sa suite.

Images et iconographie d’Amitabha

Amitabha est généralement représenté en méditation, avec ses mains sur ses genoux dans un mudra de méditation (geste de la main). On le voit souvent accompagné de deux bodhisattvas assistants, Avalokitesvara (Guanyin) à droite et Mahasthamaprapta à gauche. Ensemble, ils forment une triade fréquemment observée dans l’art chinois, japonais et coréen.