Les murs en L de soutènement

Comme son nom l’indique, le mur de soutènement sera capable de supporter et de résister à la forte pression que peut exercer le sol d’un site. On peut trouver des murs de soutènement dans les zones publiques ou montagneuses, ainsi que dans les jardins privés. Zoom arrière pour voir le mur de soutènement dans l’espace L.

Les avantages des murs de soutènement

En règle générale, la plupart des gens pensent aux murs de soutènement comme à des blocs de béton lorsqu’ils les imaginent. Même si cette forme de mur de soutènement est merveilleuse, elle n’est pas toujours la solution la plus attrayante. Cependant, il existe un certain nombre d’autres matériaux que vous pouvez utiliser pour construire votre mur de soutènement, notamment le pavé uni, les pierres naturelles, le bois, le béton et les briquettes.

Vous pouvez également appliquer un placement de pierres plus attrayant ou une mosaïque sur un mur de soutènement robuste qui pourrait bénéficier d’une meilleure apparence. Avec un large éventail d’alternatives, vous pouvez vraiment personnaliser votre mur de soutènement afin qu’il s’intègre au reste de votre aménagement paysager.

Un mur de soutènement est durable

Lorsqu’il s’agit de constructions paysagères, les murs de soutènement de jardin constituent un investissement fantastique. Ils sont fabriqués dans des matériaux durables qui peuvent résister aux conditions météorologiques les plus extrêmes. Vous n’aurez pas à consacrer du temps ou de l’argent à la réparation ou au remplacement de votre mur. En outre, ils nécessitent très peu d’entretien, ce qui est un autre de leurs avantages.

En dépit de leur attrait, les collines et les montagnes ont tendance à occuper un espace immobilier précieux et à être difficiles à entretenir, ce qui les rend indésirables dans les plans d’aménagement paysager. Vous pouvez augmenter la surface utilisable de votre cour pour les plantations en construisant des terrasses avec un ou plusieurs murs de soutènement. Ainsi, votre cour aura une façade impressionnante et attrayante qui pourra être utilisée pour mettre en valeur divers éléments, tels que des patios et des jardins.

Lire aussi :  Comment savoir si un entrepreneur est qualifié pour isoler les combles ?

Le rôle du mur de soutènement en L

Le mur de soutènement est capable de maintenir la pression exercée par un terrain, souvent constitué de sable ou de terre. Il empêche les glissements de terrain potentiels dont la hauteur varie entre un mètre et quatre mètres.

Il y a une zone de terrain qui sera contenue par ce mur, qui est définie et limitée. Il n’est pas nécessaire d’ériger un mur de soutènement dans une pente de plus de 10 degrés, le mur ne peut pas dépasser une hauteur de quatre mètres, et l’eau ne doit pas stagner derrière le mur.

Construction d’un mur de soutènement en L

La construction d’un mur de soutènement est l’un des projets de maçonnerie les plus difficiles. En effet, c’est le mur qui est chargé de supporter le poids derrière lui. Pour assurer une stabilité à long terme, il faut s’assurer que l’étude est faite correctement et que la construction est faite correctement. Avant de commencer les travaux de soutènement, il faut s’assurer qu’il n’y a aucune canalisation d’aucune sorte sous le chantier.

L’emplacement du mur en L doit être délimité à l’aide de cordons et de broches. L’étape suivante consiste à construire une tranchée, et la dernière étape consiste à niveler le sol à l’aide d’une règle à niveler. Une couche de gravier bien placée sur un substrat de 10 à 15 pouces d’épaisseur est nécessaire. Assurez-vous que la surface est de niveau.

Placez les parpaings dans le sol ou dans une couche de béton propre, qui servira de fondation au mur du souteneur. Comme l’ensemble du mur reposera sur cette fondation, celle-ci doit être solide comme le roc. Assurez-vous que les parpaings sont bien positionnés avant de poser la fondation avec de la pierre concassée pour éviter toute érosion supplémentaire. Il ne reste plus qu’à ériger le mur de soutènement en forme de L en béton préfabriqué, que l’on appelle un mur « auto-stable » puisqu’il sera soutenu par le poids de la terre derrière lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *