Le kéfir : une boisson fermentée aux multiples bienfaits + recette

Le kéfir est une boisson obtenue grâce à la fermentation de graines spécifiques dans du lait ou de l’eau sucrée. Riche en probiotiques, cette boisson présente de nombreux avantages pour la santé. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les origines et les caractéristiques du kéfir, ainsi que ses bienfaits et comment préparer cette boisson fermentée chez vous.

Origines et histoire du kéfir

Le mot « kéfir » vient du turc « keif », qui signifie « sentir bien ». Cette boisson est consommée principalement dans les régions caucasiennes depuis des siècles et a toujours été considérée comme un élixir de longévité par les populations locales.

Elle aurait été découverte par hasard lorsqu’un berger a laissé du lait trop longtemps dans une outre en peau d’animal. Le lait s’est alors transformé sous l’action de micro-organismes naturellement présents dans l’environnement, donnant naissance au kéfir.

Les différents types de kéfir

On distingue deux principaux types de kéfir :

  • Le kéfir de lait, réalisé à partir de grains de kéfir de lait et de lait animal (vache, chèvre ou brebis). Il est généralement lactofermenté et possède une texture légèrement épaisse et un goût similaire à celui du yaourt, mais plus acidulé.
  • Le kéfir d’eau, préparé avec des grains de kéfir d’eau et de l’eau sucrée. Il est fermenté grâce aux levures et bactéries présentes dans les grains de kéfir d’eau, donnant une boisson légèrement gazeuse et rafraîchissante au goût citronné.

Ces deux types de kéfir ont pour base les mêmes graines de kéfir, qui contiennent une variété de micro-organismes, dont des levures et des bactéries lactiques. Les grains de kéfir sont généralement blancs ou translucides et ressemblent à du chou-fleur en miniature.

YouTube video

Les bienfaits du kéfir sur la santé

Lé kéfir a de nombreux bienfaits pour la santé, voici les principaux :

Un allié pour la digestion et le système immunitaire

Le kéfir est très riche en probiotiques, ces « bonnes » bactéries qui contribuent à maintenir un équilibre sain de la flore intestinale. La consommation régulière de kéfir peut ainsi favoriser une bonne digestion et renforcer le système immunitaire.

Les probiotiques présents dans cette boisson peuvent également aider à prévenir et traiter certains troubles digestifs tels que les ballonnements, la constipation ou la diarrhée.

Lire aussi :  Le thé oolong : qu'est-ce que c'est et quels sont ses bienfaits ?

Une source importante de nutriments

En plus de ses probiotiques, le kéfir est une source intéressante de nutriments essentiels :

  • Des vitamines : B1, B2, B6, B12, D et K
  • Des minéraux : calcium, magnésium, phosphore, potassium et zinc
  • Des acides aminés, dont certains sont essentiels pour l’organisme
  • Des enzymes qui facilitent la digestion des aliments

Ces nutriments varient en fonction du type de kéfir et du lait ou de l’eau utilisés.

Un allié pour le poids et la santé cardiovasculaire

Grâce à sa faible teneur en calories et à son apport en protéines, le kéfir peut contribuer à la sensation de satiété et aider à la gestion du poids. De plus, les probiotiques présents peuvent jouer un rôle dans la régulation du cholestérol et favoriser la santé cardiovasculaire.

kéfir maison

Préparer son propre kéfir à la maison

Le kéfir peut être facilement préparé chez soi, que ce soit à base de lait ou d’eau sucrée. Voici les étapes clés pour réaliser votre propre kéfir :

  1. Se procurer des grains de kéfir. Vous pouvez les acheter en magasin spécialisé, sur internet, ou bien les obtenir auprès d’une personne qui en possède déjà, car les grains de kéfir se multiplient au fil des fermentations.
  2. Mélanger les grains de kéfir avec du lait animal (pour le kéfir de lait) ou de l’eau sucrée (pour le kéfir d’eau) dans un récipient en verre. La proportion recommandée est d’environ une cuillère à soupe de grains pour 250 ml de liquide.
  3. Laisser fermenter le mélange à température ambiante pendant 24 à 48 heures, en fonction de la consistance et du goût souhaités. Plus la fermentation sera longue, plus la boisson sera épaisse et acidulée.
  4. Filtrer le kéfir obtenu à l’aide d’une passoire en plastique ou en acier inoxydable (évitez les ustensiles en aluminium qui peuvent réagir avec les acides du kéfir). Les grains récupérés peuvent être réutilisés pour préparer une nouvelle fournée de kéfir.

Une fois votre kéfir prêt, vous pouvez le déguster nature ou l’agrémenter selon vos envies avec des fruits, du miel, des épices… N’hésitez pas à varier les plaisirs et à expérimenter différentes recettes pour profiter pleinement des bienfaits de cette boisson fermentée !