Comprendre le fonctionnement du moteur d’une tondeuse à gazon

Enlevez les cisailles, et une tondeuse automatique semble être beaucoup plus efficace pour tonifier rapidement et confortablement de grandes surfaces. Avec un moteur puissant, l’appareil fonctionne presque comme une mini-remorque. Pensez à parier sur un véhicule doté de quatre roues, d’un siège, d’une ceinture de sécurité et d’un moteur thermique à quatre temps. Il est nécessaire de se concentrer sur le fonctionnement du moteur de la tondeuse autoportée.

Caractéristiques d’utilisation et précautions d’emploi

Une motorisation à quatre temps coupe la tondeuse autoportée. L’utilisateur peut maintenir la trajectoire sans effort puisque cette dernière entraîne les roues. De par ses caractéristiques et sa puissance, ce type de tondeuse permet de traiter des surfaces importantes à moins de 15 degrés d’inclinaison. Le compteur de vitesse et le moteur ne peuvent pas s’adapter à un fonctionnement en pente excessive. Pour sa sécurité, l’opérateur doit porter des chaussures solides et attachées. N’oubliez pas le casque antibruit lors de la finition.

L’auto-tondeuse thermique se distingue par son envergure. Pendant un moment, elle ressemble presque à un petit tracteur agricole. Quel que soit le modèle que vous choisissez, vous devez penser à la fonction et au rôle des carburateurs de la tondeuse. En effet, ce genre de pièce sophistiquée nécessite un entretien et des réglages particuliers. En outre, essayez de ne pas trop remplir le réservoir de carburant. De cette façon, l’essence est capable de créer un espace de dilatation. Pour la quantité d’huile, reportez-vous toujours au mode d’emploi.

Le moteur tourne quatre fois plus vite qu’une tondeuse

Ce moteur possède deux soupapes, une pour l’entrée et l’autre pour la sortie. Comme son nom l’indique, son fonctionnement est divisé en quatre phases.

  • Admission (1er temps)
  • Compression (2e temps)
  • Explosion-détente (3e temps)
  • Échappement (4e temps)

Le point de départ ou d’entrée du cycle est un point mort. Le piston remonte le mélange d’essence d’air par la soupape d’entrée. Le mélange est ensuite comprimé par le piston dans une seconde ou pendant la compression. De plus, les deux soupapes et la soupape d’entrée restent fermées. La troisième détonation explosive se produit pendant laquelle le mélange d’essence d’air explose en raison de la forte ionisation produite. La poussée du piston sur le sommet et sa chute s’ensuivent. En conséquence, l’explosion-détonation produit l’énergie du moteur. Au quatrième temps d’éjection, le piston remonte et la soupape d’échappement s’ouvre. Le gaz brûlé est alors expulsé à l’extérieur.

Lire aussi :  A/B testing : comment tester vos idées et améliorer vos performances

Un moteur à 4 temps doit être régulièrement lubrifié pour être entretenu. En fait, il y a de l’huile dans le carter inférieur du moteur. Le terme graissage désigne le processus de cuisson au barbecue. Il s’agit de poser une cuillère sur la base de la bielle.

A lire aussi : faire le choix de sa baignoire balnéo

Les avantages et inconvénients du moteur 4T

La simplicité de la carburation a d’abord retenu l’attention du moteur thermique quatre temps. Par conséquent, le régime au ralenti semble plus stable. Il supporte assez bien la surcharge et produit une puissance moteur pour 30cc d’environ. Il faut également tenir compte d’un bruit de gêne très faible.

La mauvaise performance sur un moteur 4T doit encore être étudiée. Le vilebrequin ne gagne de l’énergie que sur un trajet sur deux lorsqu’il roule. Un autre inconvénient de taille est le poids du moteur. Ceci s’explique par la présence d’un volant moteur encombrant et d’un système de soupapes. Compte tenu de ces inconvénients mineurs, le moteur 4T se comporte beaucoup moins bien lorsque les inclinaisons sont trop importantes.

Le moteur diesel 4T avec un taux de compression plus élevé

Le principe de fonctionnement du moteur Diesel 4T est similaire à celui de l’essence 4T. En revanche, le carburant utilisé dans les moteurs diesel est un mélange d’air, d’huile végétale brute et de gaz. Le mélange s’enflamme instantanément lorsque la température augmente de 450°C du fait de la compression. En conséquence, le piston se repositionne alors que la température et la pression augmentent progressivement. Le travail sur la bielle est par la suite fourni par cette dernière.
A noter que sur un moteur Diesel 4T, seul l’air passe par la soupape d’entrée. Le gaz est injecté sous haute pression dans la chambre de combustion. De plus, la bougie de préchauffage sert de démarrage à froid. Elle fait cela pour préparer la chambre de combustion à un démarrage plus rapide. Sachez qu’un moteur diesel à forte compression doit voir son piston, sa distribution et ses cylindres renforcés. En d’autres termes, le moteur est beaucoup plus lourd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *