Télétravail et isolation thermique : les Français rénovent leur logement

Depuis le début de la crise sanitaire, un nombre important de Français ont été contraints de recourir au travail à domicile. Bien que certains puissent trouver cela facile, le travail à domicile peut être plutôt difficile. En fait, des recherches de mai 2020 suggèrent que 54% des citoyens français seraient négativement impactés en vivant dans des maisons mal isolées.

De nombreux foyers français sont mal isolés

En raison de la crise sanitaire, de nombreux Français ont dû se mettre au télétravail. Une enquête récente de l’IFOP a révélé que 78% des personnes ressentent une gêne due à la température de leur logement, 25% ont des problèmes d’humidité et 19% déclarent ne pas disposer de suffisamment de systèmes de ventilation. Si ces problèmes existaient avant la pandémie, cela n’affecterait pas la grande majorité des personnes qui passaient leurs journées au bureau.

Alors que le gouvernement continue de vanter les avantages du télétravail dans le but de ralentir la propagation du virus, certains envisagent l’hiver prochain avec effroi. Après tout, comment se concentrer quand il ne fait que 15 degrés dans son appartement ? Lorsque les locataires sont sous la contrainte et sont obligés de déménager, les propriétaires profitent souvent de la situation pour effectuer des rénovations importantes. De nombreux Français s’inquiètent du changement climatique, de la hausse des prix de l’électricité et de la qualité de leurs conditions de vie, ils sont donc désireux de faire le premier pas vers l’efficacité énergétique.

A lire aussi : comment bien prendre soin de sa maison ?

Les améliorations énergétiques battent leur plein

Les Français font peau neuve. En effet, pour des raisons écologiques, financières et personnelles, ils sont plus susceptibles de se laisser influencer par la promesse d’une meilleure isolation thermique de leur logement. La facture d’électricité d’une maison peut être réduite de moitié si des améliorations éconergétiques sont effectuées. Donc, si vous en avez assez de travailler avec des doigts froids et que vous avez décidé de commencer un travail d’isolation dans votre maison mais que vous ne savez pas par où commencer, voici quelques conseils à garder à l’esprit.

Repérez les fuites d’air : avant de faire appel à des pros et d’entreprendre de gros travaux de rénovation, il est bon d’essayer de repérer précisément les points d’entrée de l’air extérieur dans votre habitation. Vous devrez peut-être composer avec des vitres entières ou des murs mal isolés, mais cela pourrait tout aussi bien être causé par de petites fuites d’air ailleurs, comme un espace trop grand entre votre sol et la porte. Un boudin aidera à bloquer l’air et à isoler davantage votre maison dans cette situation. Les grandes fenêtres de nombreuses maisons sont énergivores et doivent être scellées. Visitez des sites Web spécialisés comme Aluprof pour augmenter encore leur confidentialité. Ils sauront vous conseiller sur les matériaux à utiliser et vous recommander des installations de qualité pour l’intérieur de votre maison. Si vous souhaitez une bonne isolation thermique, nous vous suggérons d’opter pour des fenêtres à triple vitrage dans les portes.

Lire aussi :  Peinture végétale pour murs écoresponsables

Rien ne vaut qu’un professionnel qualifié prenne votre température, alors n’hésitez pas à en appeler un. Vous ne savez pas quel matériau convient le mieux à l’intérieur de votre maison ? Consultez un professionnel qui peut diagnostiquer le problème et proposer des solutions économiques et respectueuses de l’environnement. Une étude sur l’isolation des maisons françaises a révélé que 30 % des pertes d’énergie se produisent au niveau du toit, 20 % au niveau de la cheminée, 20 % au niveau des murs, 15 % au niveau des fenêtres et autres vitrages, 10 % au niveau du sol et 5 % au niveau du toit. les ponts thermiques (soit les jointures des murs). Ainsi, avant de plonger tête première dans les réparations à domicile, vous devez identifier la cause du problème. Vous pouvez améliorer l’isolation de votre maison sans vous ruiner en embauchant de l’aide, même si le travail est important comme le remplacement du toit.

Outils pour l’isolation thermique

L’amélioration de l’isolation thermique des bâtiments et des habitations figure parmi les priorités du gouvernement, comme l’indique son plan d’action pour le climat publié en avril 2021. Alors que le gouvernement espère éliminer progressivement les véhicules thermiques d’ici 2030, il prévoit d’interdire la location de maisons énergivores à partir de 2023. Les Français ont donc toutes les raisons de penser dès maintenant à l’isolation thermique de leur logement. S’inquiéter du sort de la planète est une chose, se sentir bien chez soi en est une autre. Elle, ceux qui ont besoin de réduire les nuisances sonores à la maison mais qui n’ont pas les moyens de le faire par eux-mêmes reçoivent un coup de main :

Depuis le lancement de MaPrimeRénov’ en janvier 2021, 862 millions d’euros ont été versés aux Français. Cette aide vous permettra d’obtenir un certain montant en fonction de vos revenus et de vos besoins. Vous pouvez obtenir un diagnostic rapide sur l’état de votre maison à l’aide de cet appareil, et vous pouvez également entrer en contact avec des professionnels de votre région. Il est également possible d’exécuter un scénario virtuel en ligne pour obtenir une estimation approximative de l’aide financière que vous recevrez. Le gouvernement offre plusieurs remises à ses citoyens afin de les aider à payer les rénovations domiciliaires, notamment l’isolation, les nouvelles fenêtres et les systèmes de chauffage moins énergivores.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *