Quelles sont les assurances obligatoires pour un prêt immobilier ?

Lorsque vous empruntez de l’argent pour acheter un logement, la plupart des banques exigent que vous souscriviez également une assurance. En cas de décès, d’invalidité ou de licenciement, l’assurance prêt sert à vous protéger. Ces assurances de prêt sont-elles vraiment nécessaires ?

En France, la souscription d’un prêt immobilier ne vous met pas dans l’obligation légale de vous assurer. En réalité, si vous ne vous assurez pas pour certaines circonstances, les banques auront du mal à vous l’accorder. Voici les principales indemnités.

L’assurance pour le prêt immobilier

Bien qu’elle ne soit pas exigée par la loi, l’assurance globale des prêts immobiliers donne de l’assurance aux prêteurs qui ne veulent pas prendre de risques. Parce qu’un prêt immobilier est remboursé sur plusieurs années, la banque doit se protéger contre les défaillances de l’emprunteur et le risque d’impayés.

En France, les prêts immobiliers ont une durée moyenne de 20 à 25 ans, avec une fourchette de 8 et 10 ans en réalité. De nombreux événements peuvent survenir au cours de ces deux décennies : perte d’emploi, décès, invalidité… Une banque doit constamment envisager le pire afin de se protéger.

Sachez que le fournisseur d’assurance doit vous fournir toutes les modalités des clauses du contrat d’assurance. Le coût (montant total, taux annuel effectif et montant de la prime), les risques couverts et les spécificités contractuelles doivent être précisés.

L’assurance perte d’emploi immobilier

Cette forme d’assurance est généralement associée à un prêt hypothécaire et couvre l’emprunteur en cas de perte d’emploi. La couverture ne s’applique qu’en cas de licenciement ; au lieu de rembourser le prêt, elle en rembourse une partie ou la totalité.

Lire aussi :  Ce qu'il faut connaitre sur l'assurance Litiges sociaux

Si l’emprunteur est employé au moment de la souscription du prêt, l’assurance chômage est uniquement requise. Dans certains cas, cette couverture n’est accessible qu’aux personnes ayant un contrat à durée indéterminée et/ou un certain nombre d’années d’ancienneté. Lors de la souscription d’une telle assurance, il est indispensable d’être doublement prudent car elle peut comporter de nombreuses exclusions.

A lire aussi : tout savoir sur l’assurance jeunes conducteurs

L’assurance invalidité immobilier

La souscription d’un prêt hypothécaire implique de s’engager à en garantir le remboursement intégral. À la suite d’un accident, par exemple, il peut être demandé à l’emprunteur de souscrire une assurance invalidité pour se prémunir contre une incapacité physique de travail et une perte de mobilité.

Cette assurance protège à la fois le prêteur et l’emprunteur, en garantissant que le prêt sera remboursé en cas de défaillance de son client.

L’assurance loyers impayés

En cas de défaut de paiement de l’occupant, cette assurance, également appelée  » assurance loyers impayés « , protège l’argent du propriétaire. Elle peut également couvrir les frais de détérioration, les frais de justice et les départs anticipés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *