Peinture végétale pour murs écoresponsables

Les constructeurs de maisons neuves et les propriétaires qui ont besoin d’un cours de recyclage conviendront que peindre les murs est un must absolu. Cependant, alors que le mouvement environnemental continue de prendre de l’ampleur, nous sommes de plus en plus nombreux à hésiter à utiliser les peintures traditionnelles disponibles dans les quincailleries en raison de leurs propriétés chimiques potentiellement nocives. Substitut plus petit.

Peintures de plantes ou de minéraux

En réalité, les peintures traditionnelles contiennent plusieurs produits chimiques toxiques et libèrent des polluants nocifs dans l’air, mettant en danger la santé de l’utilisateur ainsi que l’environnement. Certains d’entre eux sont même cancérigènes, et ils ne sont certainement pas les bienvenus dans nos maisons écologiques.

Les peintures à base de liants naturels, tels que la cire, l’huile de lin ou la camomille, et colorées avec des pigments à base de terre comme l’ocre ou le sental sont préférables aux peintures synthétiques traditionnelles vendues dans les quincailleries. Les peintures faites avec des additifs naturels (soja, haricot adzuki, casse, huiles essentielles, etc.) peuvent être mélangées avec celles faites avec une substance différente, comme les terpènes de canneberge ou de gland.

Les ingrédients chimiques sont remplacés par des ingrédients organiques, végétaux ou minéraux dans ces peintures. Ils aident à garder votre maison saine et respectueuse de l’environnement en éliminant les fumées nocives. Ils peuvent être identifiés en vérifiant l’étiquette de l’Ecolabel européen et en regardant la liste des ingrédients.

A lire aussi : quel vin accompagne le mieux un plat  ?

Sa propre recette de peinture maison

Chaque fois qu’une maison est en cours de construction ou de rénovation, les spectateurs souhaitent souvent pouvoir donner un coup de main. Il y a beaucoup de satisfaction à avoir à peindre ses propres murs. Produire sa propre peinture est un excellent moyen d’augmenter son niveau d’implication dans la finition de son intérieur. C’est une façon saine, écologique et entièrement naturelle d’ajouter un peu de personnalité aux murs sans se ruiner. Les peintures faites maison à base d’ingrédients comme le sable, le lait, la fécule de pomme de terre, l’huile de lin, le fromage blanc et les œufs sont tout aussi efficaces pour couvrir les surfaces que les peintures naturelles disponibles dans le commerce. Cependant, elles sèchent en général plus lentement que les produits classiques.

Pour de la peinture à la pomme de terre par exemple, mélanger 300g de pomme de terre en purée avec 8 dL d’eau bouillante. Mélangez 300 grammes de blanc de Meudon avec 3 onces d’eau froide, puis mélangez 100 grammes de pigment dans 1 once d’eau. Mélangez tous les ingrédients puis ajoutez 2 cuillères à soupe d’huile de lin pour obtenir 1 litre de peinture qui couvrira environ 10 mètres carrés. Bon, il est temps de sortir les pinceaux !

Lire aussi :  Les conseils pour rénover des murs abîmés

Avantages et inconvénients

Les peintures à base de plantes ont l’avantage supplémentaire d’être fabriquées à partir de matériaux entièrement naturels. Ce type de peinture est très populaire car il ne dégage aucune particule nocive dans l’air. Dans l’ensemble, les peintures faites maison sont sans danger car elles ne contiennent aucun produit chimique toxique ou résorcinol (une sorte de résine) qui pourrait dégager des gaz dans votre maison. De plus, il n’y a pas de métal lourd présent. En particulier, il ne faut pas utiliser plus de 5 grammes de composés organiques volatils (COV) par litre de peinture.

Cette peinture peut être utilisée pour repeindre n’importe quelle surface, du plâtre au béton en passant par les moulures de fenêtre en PVC et le bois. Découvrez les avantages et les inconvénients d’un travail de peinture DIY si vous envisagez de recouvrir un mur nu avec de la peinture à base de plantes. Par rapport aux peintures conventionnelles, la biopeinture présente plusieurs avantages.

  • En d’autres termes, la peinture végétale n’est pas hydrophobe ; il a une structure très poreuse. Il facilite notamment l’évaporation de l’humidité d’un mur ou d’une pièce de bois.
  • La peinture à base de plantes dure longtemps et résiste aux effets nocifs de la lumière ultraviolette (UV).
  • Étant moins sensible à la lumière du soleil, sa teinte vibrante ne sera pas ternie.
  • La peinture écologique ne peut pas être appliquée sur des surfaces déjà peintes avec une peinture à base de glycérine.
  • Sa texture extensible assure qu’il adhère au mur et offre une excellente couverture.
  • Peindre avec une peinture végétale réduit ou élimine les émanations toxiques et les odeurs désagréables.

Vous pouvez simplement utiliser un rouleau, un pinceau ou une éponge pour appliquer la peinture. La peinture végétale n’a pas besoin de masque de protection puisqu’elle ne contient aucun produit chimique. L’équipement d’application peut être nettoyé avec de l’eau et du savon. La peinture écologique peut être utilisée aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les peintures faites maison ont des gammes de tons infinies.

Les inconvénients

Bien qu’il puisse être moins coûteux de repeindre un mur de parpaing avec de la peinture végétale faite maison, il y a aussi des inconvénients à considérer. Entre 6 et 8 heures de temps de séchage sont nécessaires entre les couches de peinture. Cependant, le processus de séchage peut être accéléré en utilisant un ventilateur pour faire circuler l’air dans la zone. Il est très suggéré que la peinture soit utilisée dès que possible une fois qu’elle a été faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *