Ce que vous devez connaitre sur une société

Vous souhaitez créer une entreprise et établir votre propre activité ? Il est important de comprendre que votre organisation doit avoir certaines qualités. Il s’agit notamment de la forme juridique, de la raison sociale, du siège social, de l’objet social, du capital social et de la durée d’existence. Les statuts de l’entreprise doivent contenir toutes ses caractéristiques. Nous allons tout examiner en détail dans ce post.

Une société en quelques mots

Une société est une entité commerciale et une personne morale qui peut être poursuivie :

  • une forme juridique,
  • un numéro d’identification (SIREN, SIRET, numéro RCS),
  • un régime fiscal spécifique
  • et son propre objet social.

Le propriétaire peut être une entité juridique ou une personne. Les sociétés sont classées en fonction de leur statut juridique, de leur taille et de leur fonction principale. Le processus de création d’une société comprend plusieurs actions fondamentales (rédaction et enregistrement des lois et règlements, immatriculation de la société, dépôt du capital social à la banque), ainsi que des responsabilités administratives et de gestion (déclaration, paiement des impôts, déductions, cotisations sociales).

La société : quelles sont ses caractéristiques ?

Chaque entreprise est distincte. Elle possède ses propres caractéristiques qui peuvent être reconnues, notamment :

Toutefois, l’utilisation d’une dénomination sociale pour désigner une personne peut être risquée. La Central Association of Professional Football Managers (CFPFM) a déclaré qu’une identité artificielle est couramment utilisée par les managers dans l’industrie du football. Une « stratégie de dénomination » telle que celle-ci pourrait entraîner plus de problèmes qu’elle n’en résout.

La loi est le document juridique officiel qui décrit « les règles et règlements qui ont été établis pour régir une activité ou une industrie particulière, y compris généralement les limites de responsabilité ».

Les différents types de sociétés

Les types d’entreprises les plus fréquents sont :

  • Société anonyme (SA),
  • Société à responsabilité limitée (SARL),
  • Société par actions simplifiées (SAS), ou pour les sociétés à responsabilité limitée aux apports de capital.

La société à responsabilité limitée personnelle ou société à responsabilité limitée unipersonnelle est similaire à la SARL, mais il n’y a qu’un seul associé, et le nombre minimum de personnes dans une SARL est de deux. La Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) en fait également partie puisqu’elle n’a qu’un seul associé. Si vous le souhaitez, de nombreux experts peuvent vous aider à créer une organisation sur l’internet en quelques secondes.

La forme juridique de la société

Il existe de nombreuses structures juridiques en France, et vous devez d’abord déterminer le statut le plus approprié à votre projet. Les avantages d’une forme juridique par rapport à une autre ne se discutent pas. La forme juridique choisie pour un projet spécifique est déterminée au cas par cas, mais elle n’est pas toujours la meilleure option pour un autre projet. Dans la pratique, nous distinguons généralement les quatre catégories suivantes :

  • Il s’agit de sociétés « entrepreneuriales » (SNC, SCS et société civile) qui veulent interagir avec d’autres personnes.
  • L’objectif principal de la collaboration est de permettre aux entreprises de lever des fonds et de gagner de l’argent (SAASU / SAS).
  • Les sociétés hybrides (EURL, SARL, et SELARL) combinent les caractéristiques d’une société de personnes avec celles d’une société de capitaux.

En général, les actifs des associés sont exposés à plus de dangers dans une société de personnes. Leurs responsabilités sont incertaines et, dans certains cas, conjointes et solidaires.

Comment créer une société ?

La création d’une entreprise commerciale n’est pas aussi rapide que celle d’un micro-entrepreneur. Elle suit diverses logiques et développe des systèmes fiscaux distincts, dont l’élaboration demande plus de temps. Les opérations commerciales sont destinées à être réalisées en maximisant la rentabilité des investissements dans la période la plus courte possible. Lorsque le total des dépenses est égal au total des revenus, le seuil de rentabilité est atteint.

Les étapes de la création

Pour commencer la constitution administrative d’une entreprise, la première étape consiste à compléter les statuts de la future société, qui doivent inclure les noms des actionnaires, leurs montants d’apport en capital, et les règles de gouvernance d’entreprise qui seront mises en place. Ces étapes doivent être franchies avant qu’un actionnaire puisse ouvrir un compte « actions » auprès d’une banque pour percevoir sa part. Ces fonds sont temporairement bloqués lors de la création de l’entreprise.

Lire aussi :  Comment favoriser le transfert des apprentissages ?

Un service de comptabilité peut également aider l’entreprise. Vous recevrez un certificat après avoir établi un compte de capital, et vous pourrez communiquer avec la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et le greffe du tribunal de commerce pour créer une société. En outre, vous devez parapher une « annonce légale » Plusieurs journaux locaux sont autorisés à le faire.

L’identification de la société

Après avoir présenté ces documents, les actionnaires vérifieront la création de la société et obtiendront son certificat de naissance par le biais de l’extrait K-Bis, le numéro SIREN, le numéro SIRET et le code APE de l’activité principale exercée. Grâce à ces informations, une institution financière peut ouvrir un compte professionnel en transférant l’argent du premier au second compte.

Ensuite, l’entreprise peut commencer son activité, suivre ses coûts et ses recettes, et envisager d’embaucher une ou plusieurs personnes. A cette fin, chaque recrutement envisagé nécessite la réalisation d’une déclaration préalable au recrutement (DPAE) auprès de l’URSAF par le dirigeant.

L’adresse administrative

En général, l’adresse administrative d’une entreprise doit être l’adresse réelle de sa direction. Ce n’est pas toujours l’endroit où l’entreprise exerce ses activités. Elle est également connue sous le nom de « siège social ». Il est également important que vous établissiez votre domicile, à titre personnel. Il permet notamment de déterminer la nationalité de l’entreprise. N’oubliez pas qu’une simple boîte postale ne peut pas être utilisée comme siège social. Les locaux doivent être physiquement présents ; toutefois, vous êtes libre de choisir ce qui vous plaît !

Le capital de la société

Presque toutes les entreprises ont besoin d’argent. En particulier, les fonds propres peuvent être utilisés pour financer le premier investissement de l’entreprise. Ils peuvent également servir de garantie pour vos dettes, ce qui signifie qu’ils peuvent être payés avant vous si votre entreprise fait faillite.

La plupart des entreprises peuvent décider librement du montant de leur capital social qu’elles souhaitent réunir, à l’exception des sociétés anonymes et des sociétés en commandite par actions. Par conséquent, le signe de l’euro (1 €) peut être utilisé. Toutefois, cette méthode présente certains dangers ; il est donc conseillé de mettre de côté des fonds suffisants pour lancer cette entreprise. Le capital de la société est constitué par les apports des associés. Il existe deux types de dons dans sa composition :

  • Les dons en espèces sont le type de contribution monétaire le plus fréquent,
  • de même que les biens corporels et les biens immobiliers ou mobiliers.

Faire une création sur internet

Lorsque l’on décrit la création d’une entreprise à d’autres personnes, la première chose qui leur vient à l’esprit est qu’il sera difficile de créer son propre commerce ou sa propre société. Les idées fausses abondent sur ce qui n’est pas vrai ; il ne vous reste plus qu’à avancer correctement afin de franchir avec succès les étapes nécessaires à la création de votre entreprise, et il est également essentiel de comprendre qu’en utilisant Internet, des sites spécialisés peuvent vous guider dans les démarches nécessaires et peuvent créer un dossier pour vous.

Si vous voulez apprendre tout ce qu’il y a à savoir sur la création d’une entreprise sur Internet, rendez-vous sur des sites qui vous mèneront de A à Z. Avant tout, vous serez mis en relation avec un conseiller qui prendra le temps d’expliquer votre idée en détail. Il sera attentif à vos idées et vous dira tout de suite si elles sont réalisables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *